201707.24
0

Menaces de mort via son compte Twitter

Le TGI de Bordeaux a condamné l’auteur de menaces de mort commises en raison de la religion via son compte Twitter à un an de prison ferme en raison de la gravité des faits et de la personnalité du prévenu.

Un journaliste, metteur en scène et écrivain spécialiste de l’idéologie et du terrorisme djihadistes, a déposé plainte pour des faits de menaces de mort postées sur le réseau social Twitter.
En effet, un internaute a proféré des menaces de mort via un profil qui affichait le drapeau de l’Etat islamique avec l’image d’un pistolet.
Quatre messages avaient été postés sur le compte Twitter de la victime provenant de différents comptes et seule l’adresse IP de l’un d’eux a pu être identifiée et permettre d’établir que ce compte était celui du prévenu.

Dans un arrêt du 1er mars 2017, le tribunal de grande instance de Bordeaux condamne le prévenu pour des faits de menaces de mort commises en raison de la religion via Twitter.